CG-Photography – Prise de vue représentations fin d’année

Le Cours Peyran Lacroix joue au Théâtre la Pépinière.

Les élèves du Cours Peyran Lacroix ont présenté leurs spectacles de fin d’année au Théâtre la Pépinière au mois de juin 2019. CG-Photography a couvert les deux représentations afin d’illustrer le travail accompli dans les ateliers tout au long de l’année.

Bonjour, en quelques mots, qui est « CG-Photography » et pourquoi ce nom  ?

Alors notre vrai nom c’est “CG-Photography by Corps & Graphe“… C’est un peu long, c’est vrai,  parce que c’est lié à notre histoire…

D’abord nous sommes deux: Valérie & Lionel, un couple à la ville et à la campagne. Historiquement nous avons créé en 2003 un projet photographique qui s’appelait “Corps & Graphe”, dont le travail se faisait essentiellement autour de la danse, du corps et du mouvement… Et puis, au fil des rencontres et en particulier dans le théâtre,  nous sommes devenus professionnels en 2009. Souhaitant poursuivre le travail de nos débuts avec les particuliers, nous avons créé CG-Image…Puis quelques années plus tard, mettant à profit le cursus technique de Lionel, et la direction artistique de Valérie, nous avons créé CG-NümeriK pour la réalisation de sites internet.

Finalement en 2017, l’idée d’un portail s’est imposée naturellement, parce qu’elle permettait de regrouper nos bébés sous une une nouvelle identité visuelle homogène. Aujourd’hui, notre portail “Corps & Graphe” présente nos trois activités:
CG-Photography (by Corps & Graphe) : Pour la photographie dédiée aux professionnels ainsi que nos travaux personnels
CG-Image (by Corps & Graphe): Essentiellement tourné vers les particuliers
CG-NümeriK (by Corps & Graphe) : Consacré à la création de sites internet et aux entreprises

Quoiqu’il en soit, nos projets sont toujours tournés vers l’humain. En ce qui concerne la prise de vue, au delà des images, le respect de nos sujets a toujours été au centre de notre éthique de photographes.

Depuis combien de temps travaillez-vous avec le Cours Peyran Lacroix ?

Depuis plus de 10 ans maintenant. Philippe Peyran Lacroix a été l’un des premiers clients à nous faire confiance sur la prise de vue en reportage,  sur scène comme pendant les cours. Nous savons “disparaître”, c’est à dire être invisibles en travaillant sans flash, tout en sachant recueillir l’essentiel d’une scène. Beaucoup de cours de théâtre ne pensaient pas que c’était possible, que nous allions être une source de distraction pour les élèves, ou trop envahissants, d’autant que nous sommes 2 photographes… Philippe nous a permis de montrer que c’était possible, et à partir de là d’autres cours ont suivi.

Et pourquoi cette fidélité dans le suivi ?

Au-delà du fait qu’il nous a fait confiance, Philippe Peyran Lacroix porte des valeurs qui ont une résonance  chez nous. Le respect de l’autre, l’alignement avec son projet, l’écoute surtout… Et puis ses valeurs pédagogiques font écho aussi à celles de Valérie qui a eu un passé dans ce domaine . Au-delà de la relation professionnelle, nous avons un profond respect pour Philippe en tant qu’individu.

Comment travaillez-vous sur ce type de spectacles (tels que « Proche » et « Vivre et Laissez Vivre »)?

Comme nous l’avons toujours fait,sans flash, avec un maximum de discrétion pour ne pas gêner les comédiens. Nous travaillons sur ces spectacles pendant les filages, et non pas pendant les représentations. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la prise de vue avec le public n’apporte rien esthétiquement, bien au contraire ! Cela contraint notre liberté de mouvement et donc de point de vue. Lors d’un filage, nous pouvons circuler librement, choisir des angles que nous n’aurions jamais pu atteindre pendant une représentation (il serait inconcevable de monter sur les bords de la scène, même dans la pénombre). Et puis curieusement, en particulier sur des représentations de jeunes comédiens, jouer sans public leur apporte aussi une grande liberté, et nous jouons avec cela.

 

Newsletter