Benoît VERDIER

L’écriture et la composition ont toujours été au cœur du travail de Benoît. En parallèle de ses études de Lettres Modernes et de Cinéma, il écrit et réalise des courts métrages avec son frère Julien. Une dizaine de productions naîtront et lui feront expérimenter les différentes techniques d’écriture et de mise en scène. Il apprend ainsi à maîtriser les étapes de réalisation et les outils nécessaires à la fabrication de films. Pianiste depuis l’âge de sept ans, il compose les musiques de ses créations, dont certaines sélectionnées en festival et en concours.

C’est ainsi qu’il intègre le Cours Peyran Lacroix, afin de connaître et d’appréhender le jeu de la scène et devant la caméra. Cinq années pendant lesquelles il joue aussi bien au théâtre qu’au cinéma, avec un passage par l’enseignement du jeu d’acteur.

Fort de ces multiples formations, il co-fonde, avec son frère, l’association Bleu Bahamas, au sein de laquelle une multitude de films institutionnels et artistiques voient le jour. Aussi bien des interviews, des clips, des captations, des films en 3D, des tournages en bloc opératoire que des fictions, avec le groupe formé de huit membres, il teste, expérimente, monte en compétence. Et grâce à cette association, en 2015-2016, Benoît et Julien écrivent et réalisent leur premier documentaire TERRE LIBRE, sur l’agriculture et son image dans les médias, projeté à Paris et en province. Ils enchaînent avec C’est combien?, un documentaire sur le proxénétisme, projeté en avant-première à l’Hôtel de l’Industrie en mars 2017, avec le soutien du Ministère de la Justice. Dans son ambition de de devenir indépendant, Benoît crée, début 2017, toujours avec Julien, la marque audiovisuelle Les Frères Verdier au sein de la Coopérative d’Activité et d’Emploi CLARA.

Toujours en projets, Benoît continue d’écrire, de filmer, avec toujours le même credo: être exigeant.